Après les homards, les éperlans devront être étourdis avant d'être pêchés

Après les homards, les éperlans devront être étourdis avant d'être pêchés

FREDERICTON - Après plusieurs plaintes, le gouvernement Gallant a pris la décision d'emboîter le pas comme le gouvernement suisse, il y a quelques jours. Après les homards, les éperlans devront être étourdis avant d'être pêchés, afin d'éviter Les souffrances de la mort par surprise.

La pêche à l'éperlan, communément appelé «éplan», est un passe-temps pour plusieurs et un gagne-pain pour certains. Cette nouvelle loi va donner un peu de fil à retordre aux pêcheurs, mais devraient être respectée sous peine d'amende, voir d'emprisonnement.

Le premier ministre Gallant mentionne que le homard sera la deuxième étape du projet de loi dans les prochains mois. «Cette loi sur la pêche à l'éperlan a été créée afin d'éviter les souffrances de l'enfourchement par la nigogue ou la fouine par surprise.»

Au courant des prochaines semaines, des officiers de pêche visiteront les cabanes, afin de faire respecter la loi sur les rives du Nouveau-Brunswick.

D'autres détails sont à venir.

Journaliste: Lucie Melanson


Découvrez les actualités acadiennes les plus récentes:

Publicité