Attente de 9 mois pour un avortement au N.-B.

Attente de 9 mois pour un avortement au N.-B.

Journaliste Réginald Gallien

MONCTON - Avec la restructuration du service d’avortement au Nouveau-Brunswick, des spécialistes de la santé trouvent inacceptable que le temps d’attente soit de plus de 9 mois pour avoir accès à un avortement dans la province.

Le dernier cas rendu public par les médias est l’histoire d’une jeune fille qui a dû attendre 10 mois pour subir son avortement.

La présidente du réseau de santé, Dre Elva Gingras, a mentionné au premier ministre de la province que l’on ne peut pas laisser des femmes enceintes plus de 9 mois sans préavis. Le gouvernement a répliqué que le temps d’attente est semblable pour tout le monde : « Que ce soit pour un test de sang, un «scan» au cerveau ou un avortement, nous avons la même liste d’attente, tout le monde est égal. » mentionne le premier ministre.


Découvrez d'autres articles:

Publicité