Coupures budgétaires chez Les Niaiseries Acadiennes!

Coupures budgétaires chez Les Niaiseries Acadiennes!

Journaliste : Henri Duguay

FREDERICTON- Depuis le début de 2015, le premier ministre Gallant coupe dans plusieurs sphères politiques de la province. Durant les dernières semaines, l’éducation et la santé ont été lourdement touchées et ça ne s’arrête pas là. Les dirigeants des Niaiseries Acadiennes ont appris, après une rencontre à Fredericton, jeudi après-midi, que le financement d’un demi-million $ pour la page d’humour allait être réduit de 75%.

Le financement issu principalement du Ministère de la Santé est malheureusement tombé sous le couteau du gouvernement. Voici un extrait de la lettre qui a été remise après la réunion pour certifier les coupures: « Nous sommes désolés de réduire votre financement, mais en cette période d’austérité économique et de coupures budgétaires, nous n’avons pas le temps pour rire. ».

L’entente syndicale des employés des Niaiseries Acadiennes est signée jusqu’en 2017, suivant cette date, les employés devront travailler bénévolement afin d’aider la cause des Niaiseries Acadiennes. Une clause interdit le départ de journalistes vers d’autres médias humoristiques tels, La Plaise ou The Manatee.

Il est important de mentionner que Les Niaiseries Acadiennes emploient plus d’une centaine de personnes issues des quatre coins du Nouveau-Brunswick. Le fondateur des Niaiseries Acadiennes se dit déçu que de telles mesures aient été prises par la province : « Ben voyons dont, couper dans l’humour, une des seules sources de motivation quotidienne de plusieurs Acadiens de la province! ».

Voici un bref résumé des coupures dans le budget des Niaiseries Acadiennes: 175 000$ en moins pour le salaire du directeur, 40 000$ pour l’inspiration des auteurs d’images et 125 000$ pour les poursuites judiciaires.

Découvrez d'autres articles:

Publicité