Nouvelle loi: Les danseuses du Cabaret Angie’s devront être bilingues

Nouvelle loi: Les danseuses du Cabaret Angie’s devront être bilingues

Journaliste : Lucie Melanson

DIEPPE - Suite à plusieurs plaintes au Commissariat des Langues Officielles du Nouveau-Brunswick, le propriétaire du cabaret de danseuses nues de Dieppe, Angie’s, devra engager des employées bilingues, s’il ne veut pas être obligé de fermer ses portes.

Ouvert à Dieppe en 1995, le célèbre « bar de danseuses » devra se plier à la nouvelle loi dès janvier 2017.

Selon le commissaire des langues officielles, plusieurs clients ont été frustrés de ne pas avoir du service dans leur langue : « Pour une ville qui prône le bilinguisme, c’est important d’avoir des entreprises qui reflètent cette réalité. » mentionne-t-il.

Des employées de chez Angie’s qui ont voulu rester anonymes mentionnent que même la musique devra être moitié anglaise, moitié française. « C’est frustrant quand tu es dans la mood sexy de Lady Gaga et que la toune d’après est celle d’Edith Butler. » mentionne une danseuse.

Le syndicat des employés de chez Angie’s examine la situation depuis quelques semaines.

Autres détails à venir.


Découvrez d'autres articles:

Publicité