DERNIÈRE HEURE: 46 maisons ravagées en cette journée internationale de la femme

DERNIÈRE HEURE: 46 maisons ravagées en cette journée internationale de la femme

Journaliste: Ève Haché

MONCTON - Selon la G.R.C., plusieurs maisons ont été ravagées par des incendies aujourd’hui un peu partout dans la province. Le caporal Ronald Belliveau affirme que chaque année, le 8 mars est une journée dévastatrice sur le plan des incendies au Nouveau-Brunswick. Selon lui, plusieurs foyers d’incendie sont dus au fait que plusieurs hommes essayent d’impressionner leur conjointe avec leurs talents culinaires.

Chaque année, le nombre d’incendie augmente de 400% en cette journée internationale de la femme, selon les statistiques de la G.R.C.

Les autorités affirment qu’aucun incendie n’est criminel, mais plutôt de cause accidentel. À présent, trois personnes ont été blessés gravement, mais elles se portent bien.

Un homme dévasté de la région de St-Louis-de-Kent, Jean-Luc Gallant mentionne qu’il voulait simplement faire un souper d’amoureux à sa conjointe en cette journée: « A cause d’un butch de cigarette qui a tombé dans mon chaudron d’huile pour faire des frites, j’ai maintenant 20 000$ de dommage dans ma cuisine. C‘était niaiseux.»

Les autorités demandent aux hommes de faire attention lorsqu’ils font le repas.


Découvrez les actualités acadiennes les plus récentes:

Publicité