Les secrets du Budget 2015

Les secrets du Budget 2015

Journaliste: Réginald Gallien

FREDERICTON - Par l’entremise d’un employé infiltré au gouvernement, nous avons eu des documents confidentiels concernant le budget provincial de 2015 du Nouveau-Brunswick. Certains de ces documents indiquaient les autres mesures à prendre afin d’économiser de l’argent pour rembourser l’importante dette de la province.

À l’annonce du budget, le gouvernement Gallant a effectué des coupures dans plusieurs secteurs de la province, soit dans l’éducation, la justice et les services publics. Selon Monsieur X, voulant conserver l’anonymat, d’autres stratégies d’économie seront établies, mais le gouvernement attend quelques mois avant de les rendre public. Suite à notre lecture du document confidentiel, voici quelques mesures qui seront mises de l’avant afin de réduire les dépenses de la province.

  • La création de douanes entre le Québec et le Nouveau-Brunswick, comprenant un système de péage pour les gens désirant quitter le Nouveau-Brunswick (dans le but de réduire l’exode de la population).

  • La fermeture de toutes les écoles anglophones et francophones pour créer une seule école bilingue, par ville, au Nouveau-Brunswick. Ceci permettrait d’enrayer les coûts d’infrastructures et rassembler les énergies éducationnelles.

  • Imposer une taxe afin d’emprunter les routes non asphaltée du Nouveau-Brunswick (ex : camp d’armée de Tracadie)

  • La création de 17 casinos dans la province, appartenant tous au gouvernement.

  • L’augmentation des contraventions d’excès de vitesse, soit passer de 172.50$ pour une infraction mineur du code de la route, à 750.90$ pour le même type d’infraction.

  • L’instauration d’une taxe provinciale de 31$(/année) afin d’accéder aux plages du Nouveau-Brunswick.

  • Offrir une prime à certaines familles afin de quitter vers l’Ouest canadien, dans le but de diminuer la population du Nouveau-Brunswick, soit les dépenses.

Les économies substantielles créées avec quelque 39 idées permettront de rembourser 8 fois la dette en un temps record de 2 ans et 3 mois. Il semblerait que les Néobrunswickois doivent se serrer la ceinture ou partir du Nouveau-Brunswick, selon les informations du document. Cette stratégie radicale devrait aider le Nouveau-Brunswick à retrouver ses lettres de noblesse. Selon l’économiste Jacques Cormier: « Ça va faire mal au début, comme un bon coup de poing dans la face, mais ça va guérir. »

Le ministre des Finances et le bureau du gouvernement n’a pas voulu répondre à nos questions concernant ce document. Toutefois, afin de ne pas négliger les problèmes de santé mentale dans la province et de réduire les problèmes liés à la dépression et à l’épuisement professionnel, le gouvernent provincial à décidé d’investir 1,4 million $ dans le site humoristique Les Niaiseries acadiennes.


Découvrez d'autres articles:

Publicité