L’UdeM utilisera uniquement le fax comme moyen de communication pour les prochains mois

L’UdeM utilisera uniquement le fax comme moyen de communication pour les prochains mois

Journaliste : Ève Haché

MONCTON - Depuis près d’une semaine, la communauté universitaire de l’Université de Moncton est prise avec des courriels haineux et pornographiques qui ne cessent de perturber l’harmonie des étudiantes et étudiants.

Après mûres réflexions, le recteur de l’établissement a décidé de désactiver le système des courriels pour les prochains mois, à tous les étudiants et employés. Donc, du 3 mars au 3 juillet 2017, les seules communications avec l’Université de Moncton devront se faire par le biais des télécopieurs (fax) existants.

La direction générale des technologies (DGT) de l’Université a mis à disposition près de 30 télécopieurs à la grandeur du campus avec une liste des numéros des télécopieurs des professeurs et des facultés.

En entrevue avec le recteur, il a indiqué que le fax était l’option la moins coûteuse : « Afin d’assurer la sécurité informatique et la sécurité des étudiants […] et avec un manque de ressources financières, nous sommes venus à la conclusion que le fax serait une option raisonnable. »

Si le malfaiteur utilise un fax, il sera plus facile à repérer et à arrêter, mentionne le DGT.


Découvrez les actualités acadiennes les plus récentes:

Publicité