Peur de l'assimilation, des anglophones du N.-B. veulent créer la SPFA

Peur de l'assimilation, des anglophones du N.-B. veulent créer la SPFA

Journaliste: Ève Haché

FREDERICTON- En pleine semaine provinciale de la fierté française au Nouveau-Brunswick, un groupe d’anglophones de la région de Fredericton déplore le fait de ne pas être célébré. Le groupe «We Need More English In NB» veut voir la création d’une semaine pour vanter la fierté et le bonheur de parler anglais dans la province.

Karen Alward-Stewart, qui est à la tête du groupe, croit que les anglophones méritent une petite place dans le Nouveau-Brunswick bilingue: « Si les francophones ont une semaine pour se vanter, nous en voulons une aussi. Si nos jeunes anglophones n’y croient pas assez, on perdra notre langue en se faisant dominer par les francophones. » De plus, Mme Alward-Stewart a vécu une situation troublante la semaine dernière dans un Tim Hortons de Moncton lorsque la caissière lui a répondu: «Bonjour, est-ce je peux prendre votre commande» sans un lui parler en anglais.

Depuis 1989, la Semaine provinciale de la fierté française est célébrée dans toutes les écoles francophones de la province.

Le groupe qui veut créer la Semaine provinciale de la fierté anglaise (SPFA) demande au gouvernent du financement et une démarche contre l’assimilation des jeunes anglophones qui choisissent l’immersion.

D’autres détails sont à venir.


Découvrez les actualités acadiennes les plus récentes:

Publicité