Sécurité renforcée au pont de Shippagan

Sécurité renforcée au pont de Shippagan

Journaliste: Nancy Sivret

SHIPPAGAN - Suite à l'annonce du refus du gouvernement pour la construction d'un nouveau pont reliant Shippagan à l'île Lamèque, la ville de Shippagan a décidé de prendre les grands moyens pour assurer la sécurité des milliers d'automobilistes qui y passe chaque jour.

Après s'être entendue avec les deux villes, la firme de construction Mallet&Mallais a établi que pour remédier aux dommages structurels des piliers, des capsules de sauvetage Ovatek, des bouées et des gilets de sauvetage seront mis à la disposition du public en cas de bris du pont. Le député de cette circonscription, Wilfred Rousseau, a décidé d’investir 89 000$ dollars dans ce projet. Dans son communiqué, le député affirme: « Avec cet investissement sur le pont, on va pouvoir le faire toffer une couple d'années encore ». Le député aurait même réduit son propre salaire afin de favoriser la sécurité des citoyens de sa circonscription.

Les villes de Shippagan et Lamèque offriront au courant des prochains mois, des cours de natation gratuits obligatoires pour tous les citoyens. Cette initiative est mise de l'avant afin de réduire les risques de décès advenant la rupture d’un pilier ou de la structure de métal. Selon la psychologue spécialisée en noyade, Karen Waterburg « Ce n’est pas juste des cours de natation qu'il faut, mais aussi de bonnes assurances ».

Le pont de Shippagan comprendra dorénavant 12 inspections annuelles, 8 bouées de sauvetage, 12 gilets de sauvetage et 6 capsules de sauvetage Ovatek. Si cette initiative s’avouait à échouer, le gouvernement Gallant a mentionné l’idée d’en faire un pont à péage pour payer les frais additionnels.

Contacté par un de nos journalistes, le créateur des Niaiseries Acadiennes se dit rassuré, mais déçu : « On riait souvent des faiblesses du pont de Shippagan, asteur va falloir trouver de nouvelles idées ».

Faits historiques

Selon l'historien Marc Bélanger de l’Association médiévale de l’Acadie (AMA), le pont de Shippagan, qui date de 1353 après J.C. est une vraie œuvre d’art ancienne. Selon l'historien, au courant du 15e siècle, le navire de Christophe Colomb aurait été un des premiers à passer sous le pont. Selon des rumeurs, Christophe Colomb et son équipage auraient même contribué à installer la dernière dalle de béton du côté de l'île Lamèque.


Découvrez d'autres articles:

Publicité