Une erreur de transcription rend mal à l’aise une compagnie de sirop d’érable

Une erreur de transcription rend mal à l’aise une compagnie de sirop d’érable

Journaliste : Jacques Ferguson

CAMPBELLTON - Avec les températures supérieures à la moyenne saisonnière des dernières semaines, le temps des sucres commencera plus tôt que prévu dans plusieurs érablières de la province. Les érables commencent tranquillement à couler la célèbre sève sucrée.

Une compagnie de sirop d’érable de Campbellton a eu une étonnante surprise en recevant les boîtes des 50,000 étiquettes de leurs futures bouteilles de sirop. En effet, une erreur d’«autocorrectif» à changer le mot « érable » pour le mot « arabe », dans le logiciel de mise en page des étiquettes.

La compagnie, qui ne peut retourner ou se faire rembourser les mauvaises étiquettes doit se concilier à utiliser ses étiquettes dû à des fins budgétaires et à l’échéancier de cette année.

Réjean Michaud , le propriétaire de la cabane à sucre, a mentionné qu’aucun employé n’a vérifié les étiquettes avant l’impression finale : « L’important c’est pas la bouteille, c’est ce qui a dedans. »

La compagnie se prépare à recevoir plusieurs plaintes du public, mais indique que cette situation exceptionnelle est hors de leur contrôle.


Découvrez d'autres articles:

Publicité