SCIENCE: L'air climatisé est pire qu'une drogue pour le cerveau

SCIENCE: L'air climatisé est pire qu'une drogue pour le cerveau

MONCTON - Des chercheurs de l'Université de Moncton ont découvert que le cerveau peut se créer une dépendance face à l'air climatisé aussi pire que plusieurs drogues. La quantité d'air climatisé consommé peut constituer en un stimulant de dopamine et créer une addiction sévère dès la première consommation.

Selon Jean-Michel LeBreton, chercheur scientifique pour une Chaire de recherche de l'Université de Moncton, la consommation d'air climatisé en trop grande quantité sur une courte période peut avoir des effets néfastes pour la santé à court et à moyen terme.

«Lors d'un arrêt de consommation d'air climatisé, les tests ont démontré des symptômes de sevrage chez les patients.» mentionne le scientifique.

Selon Santé Canada, il serait bon de consommer l'air climatisé à petites doses, afin d'éviter une dépendance.

Journaliste: Lucie Melanson


Découvrez les actualités acadiennes les plus récentes:

Publicité