« Nous aimons les francophones » mentionne un élu de l'Alliance des gens

« Nous aimons les francophones » mentionne un élu de l'Alliance des gens

MIRAMICHI - Plusieurs communautés francophones du Nouveau-Brunswick sont encore sous le choc suite à l'annonce que trois circonscriptions de la province avaient élu des représentants du parti de l'Alliance des gens. Différents organismes crient au gouvernement de se méfier de certains partis, tandis que des communautés, comme le village de Cap-Pelé, menace d'emporter devant les tribunaux quiconque créera une coalition avec l'Alliance des gens.

Des représentants du parti de l'Alliance des gens rassurent la population francophone en mentionnant qu'ils «aiment les francophones». Toutefois, lors de discours, des militants anti-anglophones se sont aperçus qu'un élu semblait avoir croisé ses doigts durant le passage où il mentionnait aimer les francophones de la province.

« Je l'ai vu, eille, tu croises pas tes doigts pour le fun certain! » mentionne Jason McLaughlin, un représentant de l'association anti-anglophone du Nouveau-Brunswick.

D'autres détails sont à venir.

Journaliste: Joyce Lapierre


Découvrez les actualités acadiennes les plus récentes:

Publicité